Montélimar

Prononcez le nom de Montélimar, le mot “nougat” ne manquera pas de vous revenir en écho. C’est dire la popularité de cette friandise dont la cité s’est fait une spécialité.

Mais la gourmandise n’est pas le seul attrait d’une ville à l’ambiance déjà provençale, forte de sa position charnière entre Ardèche et Drôme, déjà renommée pour ses cafés littéraires, et que diverses initiatives publiques et privées tendent à redynamiser.

Se promener à Montélimar

Montélimar s’est donné une allure méridionale en aménageant les fameuses Allées Provençales, larges voies semi-piétonnes qui regroupent plusieurs boulevards sur plus de 1 km. Devenues une halte de verdure incontournable, elles protègent des assauts du soleil montilien; vous pourrez ainsi en toute quiétude profiter des terrasses de café pour une pause rafraîchissante, ou flâner devant les vitrines des nombreuses boutiques de spécialités régionales.

Le quartier Saint-Martin

À la fin des années 1990, des remaniements au sein de l’armée entraînèrent la dissolution du 45e régiment de transmissions, stationné à Montélimar depuis plus de trente ans. En 2003, la municipalité fit l’acquisition de la caserne St-Martin désaffectée et entreprit la création d’un nouveau quartier qui fut livré à partir de 2008.

L’agréable secteur piétonnier de 8 ha profite de la présence du Jardin des Senteurs, planté d’une vingtaine d’espèces, de thym, romarin, lavande, figuiers, oliviers et autres arbousiers, orangers…

Nouveau phare du centre ville la Tour Signal (2008) du Suisse John Armleder brille de tous ses néons et domine un quartier qui regroupe entre autres services, l’office du tourisme, des restaurants.

C’est aussi là dans l’ancienne caserne que se trouve le Musée d’Art Contemporain St-Martin. Il propose des expositions d’envergure et de qualité autour de grands noms de l’art contemporain, tandis qu’en période estivale des sculptures monumentales investissent les rues de la ville.

La vieille ville

Des neuf portes que comportait l’enceinte, seule subsiste la porte St-Martin au nord, qui donne accès au centre de la cité. Le cœur de Montélimar est agrémenté d’allées piétonnières et d’agréables places,comme la place du Marché, qui avec ses façades colorées, ses balcons en fer forgé et ses arcades, fleure déjà bon la Provence !

La collégiale Ste-Croix du 15e siècle a beaucoup souffert des guerres de Religion et a connu plusieurs campagnes de restauration jusqu’au 19e siècle. Elle possède un bel orgue Beckerath (1982) dont le buffet a été réalisé par J.Gourjon. Levez les yeux pour apercevoir les génoises, typiques du Bas-Vivarais, qui surplombent les rues autour de la collégiale.

Plus au sud, à l’extrémité de la rue Ste-Croix,la place Emile Loubet est bordé au nord par la maison de Diane de Poitiers (1492), qui représente une belle façade percée de fenêtres à meneaux, et au sud,par l’Hôtel de Ville, précédé d’une fontaine monumentale.

Le château

La forteresse du 12e s., agrandie par les papes au 14e s., servit de prison de 1791 à 1926. Elle comprend une enceinte fortifiée, un logis seigneurial, un donjon et une chapelle romane. La massive tour de Narbonne se dresse au nord. Dans le donjon un escalier à vis mène au chemin de ronde d’où un vaste panorama se découvre à l’ouest sur la ville et à l’est sur les Préalpes drômoises.La façade ouest du logis seigneurial est percée, au 1er étage, de neuf belles fenêtres romanes en plein cintre.

Ce cadre majestueux et austère accueille chaque année une exposition d’Art Contemporain (de mi-mai à fin déc.), couplée avec celle du Musée d’Art Contemporain St-Martin.

Notre camping les Bastets se situe à seulement 24min de Montelimar, lieu incontournable à visiter durant votre séjour.